Forum de la guilde Esnariel fédérée sur Djaul
 
AccueilFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Larmes de la Déesse (suite) - Fragment Retrouvés VII

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Conseil d'Esnariel
Admin


Messages : 32
Points : 1663
Date d'inscription : 18/02/2013

MessageSujet: Les Larmes de la Déesse (suite) - Fragment Retrouvés VII   Mer 27 Fév - 5:11

Les larmes de la déesse : Fragments Retrouvés – Tome VII
par Acidrik Fenlapanse




« Place ! Fais place, Djaul ! Le mois de Flovor commence ici et maintenant. Ôte-toi de mon chemin, et ne cherche jamais à entraver Flovor ! Je ne voudrais pas mêler ton sang à la sève de mes arbres… », lui dit Silvosse d’une voix rauque. Djaul se releva et, encore titubant, se dirigea vers le Sud.

Au même moment, l’assemblée des dieux s’était réunie pour accueillir la déesse Sacrieur. « Qu’a-t-elle fait pour mériter sa place !? », vociféra Rushu. « Tu le sais comme nous, Rushu. Elle a simplement des fidèles qui croient en elle », répondit calmement le dieu Iop. Il ajouta « Et ils sont plus nombreux chaque jour ».
- J’exige une preuve ! Elle n’en est pas digne ! Je le sais ! », cria Rushu en pointant du doigt la déesse qui restait impassible.
- Il n’y en a nul besoin », répondit encore le dieu Iop ; et avant qu’il ait pu ajouter un mot, la déesse Sacrieur prit l’horloge divine entre ses mains. Elle la tenait tel un oracle. Chaque seconde écoulée murmurait la vie du monde… Elle, et tous les autres dieux, entendirent la souffrance et l’effroi des habitant d’Amakna. Ils étaient en proie aux peurs les plus folles, et dans le chœur de plaintes qui s’élevait, les dieux percevaient pourtant une note douce et grave, celle de l’apaisement. Prise de compassion, une larme roula sur la joue de la déesse, tomba sur l’horloge divine, s’infiltra dans les rouages, et surprise… L’horloge, soudain vivante, fut prise d’une unique convulsion : l’espace et le temps, passé et présent, semblèrent se froisser…

A cet instant, Xélor prédit que Bonta et Brakmar, les villes rivales, seraient détruites lors de la guerre des cités, et que, grâce à la larme de la déesse, elles rejailliraient du néant dans lequel l’Histoire les aurait jetées. Cette fois, Xélor ne toucherait pas à cette anomalie chronologique : c’était une seconde chance offerte aux deux cités.

Rushu, d’abord interloqué, arbora un large sourire.


Crédits : Ankama Games
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Larmes de la Déesse (suite) - Fragment Retrouvés VII
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tome VIII - Les Larmes de la Déesse
» DBZ la suite par des fans
» DBZ la suite OFFICIEL le 24 Novembre 2008
» ici un mouveaux disiple de la déesse pandala
» La suite en 4 mots

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esnariel :: Hall d'entrée, zone ouverte à toutes et à tous :: Espace RolePlay :: Récits du Monde des XII-
Sauter vers: